• Rafaele Hana Osteopathe Jerusalem

Comprendre le bébé prématuré

Dernière mise à jour : août 22

Dès la naissance, le nouveau-né est vu par un pédiatre à la maternité. La moindre anomalie est détectée et prise en charge par le corps médical. C’est donc un bébé en bonne santé que les parents me confient au cabinet.

Pour autant, le nourrisson pleure, s’agite, semble incommodé, vous laissant vous, chers parents, déconcertés et inquiets.




Un sommeil perturbé, des troubles digestifs, une certaine nervosité, surtout pour le premier enfant, sont les motifs de consultation les plus fréquents.


C’est dans le premier mois de vie que le corps et la physiologie évoluent le plus rapidement.

Cette évolution nécessite aussi pour vous parents de bien comprendre votre bébé et de connaître l'évolution de votre tout petit aux différents âges.




Mieux comprendre votre enfant né prématurément :


On considère un enfant né à terme entre 39 SA et 41 SA.

On dit qu’un enfant est prématuré lorsqu’il naît avant 39 SA ou pèse moins de 2.5kg.

Les transformations les plus importantes du sommeil ont lieu pendant le premier mois de vie.

Les angoisses les plus fréquentes des mamans qui viennent me consulter sont "dois-je réveiller mon enfant pendant qu’il dort pour lui donner à manger ? “, “ dort-il assez ? “.


Depuis la naissance, un bébé dort et mange. Il est logique que les gènes présents soient en lien avec le sommeil et la digestion.

Sommeil et digestion sont donc indissociables pour comprendre l’inconfort de votre bébé.




Ce qu’il faut savoir, et qu’on ne vous explique pas toujours :

  1. Le sommeil est évolutif. Le sommeil d’un bébé prématuré ne sera pas le même que celui d’un bébé né à terme, et sera aussi différent de celui d’un enfant ou d’un adulte.

Chez votre bébé prématuré, le sommeil est prépondérant sur l’alimentation : il ne se réveillera pas pour manger, il faudra réveiller votre bébé toutes les trois heures pour le faire manger (suivre les conseils de votre pédiatre).


2. L’alimentation varie en fonction de l'âge de votre bébé.


3. La fatigabilité de votre bébé prématuré est liée à son faible poids. Son alimentation sera plus difficile.

Encore une fois pas de panique, il suffit simplement de connaître votre bébé pour comprendre que son alimentation doit être rapide et exiger un minimum de force.


4. La tétée peut être fractionnée, et la prise complète du repas peut se faire en plusieurs fois.

Chères mamans, vous pouvez vous demander si votre lait est de bonne qualité lorsque vous voyez votre nourrisson prendre jusqu'à 12 repas par jour.

Rassurez-vous, votre lait est d'excellente qualité (vérifiez la prise de poids) mais le faible poids de votre bébé fait qu’une tétée complète est réalisée en deux ou trois prises de quelques minutes.

Malgré le nombre de prises impressionnantes, votre bébé ne fait que six repas par jour. Lorsque votre bébé prendra plus de force grâce aux conseils cités ci-dessus, il pourra téter plus longtemps, prendre un repas complet et espacer ses repas de trois heures.


5. Un bébé nourri au biberon prendra plus vite du poids et de la force. Il faudra penser à réguler votre bébé sur ses quantités de lait et espacer les heures du biberon s'il prend convenablement du poids afin d'éviter une suralimentation qui peut être à l’origine de régurgitations.



Profitez de pouponner, ce sont des instants magiques. Faites-vous confiance vous êtes superbes !



Rafaele Hana FEDIDA

Ostéopathe D.O

Jerusalem

113 vues

Posts similaires

Voir tout