Nouveau-né

Le sommeil du nourrisson

Lorsque l’on parle du sommeil il faut garder à l’esprit son caractère évolutif . 

Sa structure est liée au développement du cerveau

Il existe le sommeil du fœtus, du nourrisson, de l’enfant, de l’adolescent, de l’adulte, de la personne âgée et de la personne très âgée. Chacun avec ses spécificités. 

Dans la mesure où le nouveau né passe une grande partie de son temps à dormir , il est primordial de comprendre cette évolution. 

Les transformations importantes ont lieu durant les premiers mois .

Ainsi je retrouve au cabinet les motifs de consultations des parents relatifs au temps du sommeil, faut il réveiller bébé pour manger ? Les angoisses qui empêchent de s’endormir ? La capacité à différencier le jour et la nuit ? Les pleurs inexpliqués ? 

En somme «  Qu’est ce qu’il a, que dois je faire et quand ? »

Les troubles du sommeil peuvent être liés à d’autres dérèglements tels que les coliques, le reflux, des affections ORL à répétition, etc.

Un sommeil de qualité permet à votre enfant de ne pas accumuler la fatigue des périodes d’éveil et de grandir dans un schéma de croissance harmonieux.

Un blocage ou une dysfonction peuvent gêner le bon déroulement du sommeil de votre enfant.

Il m’arrive, par exemple, de recevoir en consultation un nourrisson qui ne se sent pas à l’aise en étant allongé sur le dos. Cette gêne est parfois simplement liée aux tensions qui se sont créées lors de l’accouchement. Ce type de déséquilibre peut être responsable de réveils nocturnes et d’inconfort mais est traité de manière efficace par l’ostéopathie.

Les notions sur le sommeil seront abordées avec les troubles digestifs ensemble pour chaque âge car ils sont indissociables .