Osteopathy in Jerusalem

Michael Bellaïche

Questions/Réponses

Absolument pas. L’ostéopathie traite toutes les pathologies fonctionnelles du corps en rapport avec tous les tissus du corps quels qu’ils soient: os, articulations, muscles, ligaments, viscères, nerfs, artères, veines, tissus conjonctifs, aponévroses… Selon l’origine du mal, un ou plusieurs de ces tissus pourront être traités.

Le nom « ostéopathe » a été conservé de l’origine où Andrew Taylor Still à la fin du 19e siècle commençait à développer cette médecine manuelle. Sa réflexion avait débuté par les os et les articulations et lui avait donné le nom d’ostéopathie: « osteo » pour os et « path » pour le chemin, soit la réflexion passant par « la voie des os ». Mais cette réflexion s’est très rapidement étendue à tous les tissus du corps, indissociables du squelette. Et cette réflexion et recherche évolue encore aujourd’hui chaque jour dans nos cabinets avec nos patients.

Masseur-kinésithérapeute et ostéopathe sont complémentaires et travaillent beaucoup ensemble mais leurs rôles et leurs modes de travail sont différents.

Le kinésithérapeute est soumis à la prescription médicale. Son rôle est de masser/détendre un muscle ou un groupe musculaire, de renforcer un groupe musculaire trop faible, de rééduquer une articulation ou un muscle suite à un traumatisme (entorse, fracture, luxation, lésion musculaire…) ou une opération (prothèse de hanche, entorse grave,…). Il intervient généralement localement mais il donne aussi des conseils d’ergonomie au travail, des gestes à effectuer ou non en fonction de la pathologie du patient. Il effectue également de la physiothérapie adaptée (cryothérapie, ondes de choc, ultra-sons,…).

L’ostéopathe a une vision et une compréhension globale du corps dans le quel tous les organes sont en relation anatomique et biochimique. L’ostéopathie est une profession de première intention, ce qui signifie qu’il est consulté sans prescription au même titre que le médecin traitant. Il est à même d’effectuer un examen médical afin d’exclure les pathologies organique qui nécessiteraient une prise en charge médicale. Il effectue un examen clinique et ostéopathique dans le but de poser un diagnostic. Ce diagnostic ostéopathique conditionnera le traitement ostéopathique qui en découlera permettant de traiter efficacement et durablement le symptôme. Pour plus d’efficacité, l’ostéopathe pourra compléter son traitement en faisant appel, selon les cas, au kinésithérapeute, au podologue, à l’ophtalmologiste ou orthoptiste, au dentiste, à la sage-femme… pour une prise en charge globale et efficace du patient (consulter la page « ostéopathie et posturologie »).

Non, absolument pas. L’ostéopathe traite ses patients avec une règle essentielle, celle de la « non-douleur ». L’ostéopathe D.O. agréé possède suffisamment de connaissances et de technicités différentes pour s’adapter au patient selon la douleur, l’âge, les pathologies qu’il présente.

Les techniques dites de « hautes vélocité basse amplitude » ou de « cracking » ne sont pas douloureuses non plus. Elles peuvent être surprenantes la première fois mais sont totalement indolores. Il a même été prouvé que ce type de technique avait un rôle antalgique.

Oui, c’est conseillé. L’ostéopathie est une médecine curative des pathologies fonctionnelles (lumbago, torticolis, dorsalgies, névralgies, sciatiques…) mais aussi et surtout une médecine préventive. Consulter régulièrement (1 à 2 fois par an) en préventif permet d’entretenir votre bien-être, vos performances sportives… et d’éviter l’apparition de douleurs, d’éviter l’usure prématurée des articulations, des disques intervertébraux. En effet, un déséquilibre postural n’est pas perceptible par soit-même. Il ne le sera que plusieurs années après lorsque ce déséquilibre aura commencé à faire des dégâts. Alors « Mieux vaut prévenir que guérir »

Aucun effet secondaire durable. Le traitement ostéopathique intervient sur des déséquilibres et des « blocages » présents en votre corps depuis plus ou moins longtemps, blocages auxquels votre corps c’est habitué et avec lesquels il s’est adapté tant bien que mal. Avec ces blocages, votre corps a un fonctionnement altéré. Après traitement ostéopathique et donc correction de ses blocages et déséquilibres, votre corps doit se réhabituer à fonctionner normalement sans ces blocages. Ce temps d’adaptation de quelques jours (3 à 10 jours généralement) peut générer quelques courbatures et état de fatigue légère. Vous ne vous en porterez que mieux une fois le traitement ostéopathique complet terminé, vous retrouverez un confort et des sensations de libertés de mouvements oubliées.

Non, aucune prescription n’est nécessaire, vous pouvez consulter l’ostéopathe directement et sans intermédiaire. L’ostéopathe est une professionnel médical de première intention et n’est donc pas soumis à prescription médicale. Votre médecin, kinésithérapeute… peuvent vous recommander de consulter un ostéopathe afin de participer à votre guérison.