Osteopathy in Jerusalem

Michael Bellaïche

ostéopathie chez l'adulte

« L’osthéopathie est la connaissance de l’anatomie et de la physiologie entre des mains expertes au service d’un patient  » Andrew Taylor Still

L’ostéopathie: Une médecine, une science, un art de la tête aux pieds

  1. L’ostéopathie est la médecine manuelle globale qui considère le corps comme un tout dans lequel toutes les zones sont en interactions
  2. L’ostéopathe diagnostique et traite les pathologies fonctionnelles en rapport avec une fonction « altérée » d’un tissu ou organe du corps et exclut les pathologies qui ne sont pas de son ressort grâce à une formation médicale spécifique et un diagnostic d’exclusion précis
  3. L’ostéopathie recherche et traite l’origine du symptôme pour en obtenir un soulagement efficace et durable.
  4. L’ostéopathie est une médecine thérapeutique qui pose un diagnostic ostéopathique, origine du symptôme.
  5. Le traitement ostéopathique est composé de techniques douces et indolores qui reposent sur une connaissance parfaite de l’anatomie, de la physiologie et de la pathologie du corps humain. Elles permettent de traiter tous les tissus du corps humain
  6. L’ostéopathie est une médecine de première intention : vous pouvez consulter votre ostéopathe directement (sans passer par votre médecin traitant). Il saura, si nécessaire, vous référer au professionnel le plus compétent pour vous prendre en charge

Principes

  1. Restaurer l’équilibre mécanique et postural du corps ainsi que sa physiologie
  2. Effacer les traces des traumatismes et contraintes subis par le corps
  3. Donner les moyens au corps de s’autoguérir.

Techniques fasciales
Aussi appelés aponévroses, les fasciæ entourent et protègent tous les organes du corps. Tous les fasciæ du corps sont en continuité de la tête aux pieds. Ils véhiculent les veines, artères et nerfs qui apportent aux organes (muscles, viscères, peau,…) les éléments nutritifs et informationnels essentiels à leur fonctionnement (oxygène, glucose, système immunitaire).
L’ostéopathe doit s’assurer de la liberté des fascias qui est indispensable pour la bonne « respiration » de tous les tissus du corps.
Ils peuvent être altérés en cas de chirurgie, d’entorses, fractures, luxations, tendinites, déchirures musculaires,… Le traitement fascial accélèrera la cicatrisation dans tous les cas cités précédemment.

Techniques crânio-vertébro-sacrées
Elles traitent le crâne et tous les tissus environnants, le sacrum et les méninges, principalement la dure-mère (qui relie crâne, vertèbres, sacrum et coccyx), ainsi que leurs incidences sur le système nerveux central. La naissance normale ou compliquée, les traumatismes crâniens, les chutes sur le sacrum, les accidents de voiture, les troubles de l’oculomotricité ou de l’occlusion… sont autant de causes de blocages ou dysfonction cinétique du système crânio-sacré. L’équilibre crânio-sacré est essentiel à tout âge pour maintenir ou retrouver un état de santé physique et psychique idéal. Le bilan ostéopathique est conseillé après chaque traumatisme dont le premier est celui de la naissance qui peut laisser des séquelles visibles ou invisibles sur le corps de votre bébé.

Techniques viscérales
Ces techniques permettent de traiter principalement les viscères et leurs systèmes d’attaches entre eux et d’attaches au squelette (ligament, méso, épiploon). Certaines pathologies, certains médicaments, la chirurgie, la radiothérapie, l’alimentation, … peuvent altérer la mobilité et la physiologie normale de ces organes. Or ces organes sont en relation avec le squelette par leurs systèmes d’attaches. Ceci explique qu’une dysfonction viscérale puisse se répercuter sur le squelette (« puzzle en 3D où toutes les zones sont en interactions »). Les techniques viscérales sont des techniques de mobilisation douce visant à restaurer la mobilité normale des organes pour en améliorer la physiologie, en libérant la vascularisation et l’innervation. Ceci est la condition sine qua non d’une fonction parfaite, essentielle au retour à l’équilibre global du corps.

Techniques structurelles
Elles traitent les os, les muscles, les tendons, les ligaments, les articulations et les fascias du corps. Il existe plusieurs types de techniques structurelles.

Techniques musculaires/myotensives
Elles utilisent la contraction volontaire du patient dans le but de libérer les articulations et de rééduquer le message nerveux qui contrôle le muscle pour lui rendre tout son potentiel de fonction.

Techniques directes ou hautes vélocité et basse amplitude (HVBA ou thrust)
Elles s’appliquent essentiellement aux articulations mais aussi aux autres tissus. Une légère impulsion contre la barrière physiologique permet la libération du blocage articulaire ainsi que l’envoi d’influx nerveux correcteurs de la physiologie du corps. Ces techniques peuvent parfois s’accompagner d’un bruit articulaire, le craquement, totalement indolore et non nocif.

Techniques articulatoires
Ce sont des techniques de mobilisation douce des articulations, muscles, ligaments,… ayant perdu leur souplesse. Le Traitement Ostéopathique Général (TOG) diagnostique et traite le corps de la tête aux pieds avec ce type de techniques.

I am text block. Click edit button to change this text. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.